top of page
2023_05_Celmaca_trio_Hervé5009.jpg

Notre histoire

Le projet Celmaca est né durant la pandémie du Covid 19 durant laquelle toute activité était ralentie.

Une trêve malencontreuse au cours de laquelle pétarade, barouf et brouhaha étaient en mode silencieux.

Les rues désertes laissaient place au chant des oiseaux depuis longtemps essoufflés.

Notre Terre en sursis respirait à son rythme nous ramenant inéluctablement à la vie essentielle.

Tout quidam reprenait singulièrement conscience des éléments qui l'entouraient, de l'importance de les respecter, de les valoriser, voire de les célébrer.

Un espace-temps propice à la création, aux répétitions, aux concerts de balcons. 

Passionnés de musiques et instruments d'Amérique latine,
Osvaldo et Patricia ont réalisés un premier album en duo,
et rapidement se sont entourés de différents musiciens
que ce soit pour la réalisation du deuxième album ou en concerts

Fond_texture_orangé_2.jpg

Osvaldo Hernandez Nápoles

Osvaldo est né à Ixmiquilpan dans l’état d’Hidalgo au Mexique. Dès l’âge de 19 ans, Osvaldo entame des voyages à travers l’Amérique latine, en commençant par son pays natal, à la recherche d’instruments traditionnels. Sa collection reflète l’histoire bouleversante du continent. Les instruments autochtones précolombiens côtoient ceux des Africains déportés et des différentes générations de colons européens.

Durant 3 ans, Osvaldo tourne en trio (Quetzalcoatl) en continu au Mexique où il fait des rencontres exceptionnelles auprès de musiciens de cultures traditionnelles. De villages en villages, il apprend leurs instruments, leurs chants et rythmes qui continuent de le nourrir encore et toujours.

Installé depuis trente ans en Belgique, Osvaldo a parcouru le monde, en mettant toute son expérience au service d’innombrables projets musicaux tels que Deep Forest, Marlène Dorcena, Rosa Brandão, Aura Msimang, Abdelli, Sidiki Camara, Ialma, Vaya Con Dios, Karim Baggili, Taïga Maya, Sages comme des Sauvages et des collectifs comme Apikon-Dia et Blindnote, ainsi que des projets théatraux comme ‘L’invisible’ de Philippe Blasband, ‘Sons’ de Karl Valentin, ‘Le pont de pierre et la peau d’images’ de Daniel Danis. pour n’en citer que quelques-uns. 

Il est l’une des références de la musique latino-américaine en Belgique et à ce titre, est régulièrement invité dans différentes émissions radio, dont «Le Monde est un Village» sur La Première.

Osvaldo a enregistré ses propres albums : Tierra, Quilombo, TriOrganico et Celmaca duo sous le label de Homerecords.

Il partage sa passion au travers de ses cours et ateliers pour débutants et professionnels et enseigne, notamment à l’académie Muziekpublique, le pandeiro et d’autres percussions brésiliennes et le cajón péruvien.

Patricia Hernandez Van Cauwenberge

2023_05_Celmaca_trio_Hervé4909_Patricia.jpg

Patricia, née à Bruxelles, s’est consacrée pendant de nombreuses années à la danse classique et contemporaine en étudiant notamment avec Nicole Hanot, Emilio Altès, Jacques Saussin et à l’école Mudra à Bruxelles où elle découvre, entre autres, la richesse des rythmes africains. Durant son parcours, elle rencontre le danseur sénégalais Ken N’Diaye, avec lequel elle étudie les danses d’Afrique de l’Ouest.

Insatiable, elle part à la découverte de nouvelles cultures et effectue un voyage en Argentine et au Canada pour étudier le Malambo, cette danse des Gauchos qui s’exécute au moyen de frappes des pieds et en maniant les boleadoras, cette redoutable arme de chasse.

En parallèle, Patricia se consacre à la recherche, à l’étude et à la pratique de multiples instruments de percussion afro-latino-américains et chants d’Amérique latine.

Elle participe entre autres avec le Cirque du Trottoir (Cirque Flop), le Cirque du Soleil (Saltimbanco), le guitariste Karim Baggili, la chanteuse Mélanie Gabriel et le projet Taïga Maya, le multi-instrumentiste Osvaldo Hernandez pour les albums Tierra, Quilombo, TriOrgánico et Celmaca duo, à la danse et percussions.

Elle crée avec Osvaldo le projet Amalgama, qui a tourné  notamment avec les Jeunesses Musicales de Belgique et de France. 

Le projet triOrgánico tourne en Europe et en Amérique latine (Argentine et Mexique) notamment pour le festival Sonamos Latinoamérica.

Patricia donne des cours et ateliers, de bombo et boleadoras à Lyon et Bruxelles, notamment à l’académie Muziekpublique.

Sébastian Taminiau

De formation classique à ses débuts,  il se passionne très vite pour l’improvisation, les créations collectives.  Il multiplie les expériences musicales dans des styles très variés : il a joué notamment avec l’Orchestre National de Belgique, Sebestian’s Strings (Kati Sebestyen), l’ensemble Eclisses (musique classique), Taraf de Haidouks (Roumanie), Aska Kaneko (Japon-Gaia cuatro), Cave Canem ! (folk- jazz-rock-compositions), Diab Quintet (compositions de Jonathan De Neck), Com-Tradiçao (Fado- Compositions), Bach to Rock, Les sons des cinés (cinéma muet), Sous mes paupières de satin, Monsieur Y, Mathieu Thonon (chanson française), Raios, spectacles musicaux jeune public...

Actuellement, il enseigne le violon, l’improvisation, les rythmes du monde dans les académies de Jette, de Waterloo et de Braine-l’Alleud. Il donne régulièrement des stages de musique d’ensemble (créations collectives et rencontres de styles) en Belgique (Neufchâteau, Enghien, Braine-l’Alleud, Massembre, Bruxelles) et en France. 

bottom of page